Les capsules de Madame Tomato #2

Les eaux grises et leurs utilités

Par Marie-Lou Richard - Étudiante en horticulture Cegep de Joliette 

12 janvier 2017

Beaucoup d'eau est gaspillée chaque année au Québec. On parle de 150 000 litres en moyenne par année par foyer pour la chasse d'eau. 20 000 pour la lessive. Sans compter l'eau de lavage de vaisselle et celle utilisée pour les bains, douches et simples lavages de mains. Heureusement, le gaspillage de l'eau grise peut être limité de beaucoup par la récupération de cette dernière. Voici quelques trucs pour y arriver:
 

1- Utilisez les systèmes déjà commercialisés prévus à cet effet. Vous pouvez trouver de bons fournisseurs au Québec sur internet. De plus, il est possible de faire configurer la tuyauterie des toilettes pour récupérer les eaux grises.
 

2- Les eaux grises contiennent généralement certaines matières organiques (cheveux, résidus culinaires) et non-organiques qui doivent être filtrées avant la récupération de l'eau grise pour éviter le colmatage des conduits. L'utilisation de filtres grillagés pour la douche, l'évier et le lavabo est conseillée.
 

3- les eaux grises doivent être récupérées rapidement après leur première utilisation dans le but de limiter l'activité bactérienne qui les transformerait en eaux noires telles que les boues provenant des installations septiques.
 

4- Les eaux grises peuvent être récupérées pour l'arrosage des plantes, à condition d'être bien filtrées.

 

Certains autres procédés pour limiter notre empreinte écologique pourraient être utilisés, tels que la phytoremédiation des eaux usées ainsi que les toilettes à compostage, mais ces procédés impliquent des coûts de conception, d'installation et de maintenance élevés.

 

Sources:

Département d'horticulture du Cégep de Joliette,
ConsoGlobe
Éco habitation

© 2016 par Un Jardin pour la vie. Créé avec Wix.com