Les semis - Information Générale

Par Marie-Pier Dumas - Horticultrice amateure

Mise à jour : 9 avril 2020

Source de l'image : http://www.willemsefrance.fr/

Le mois de mars est enfin arrivé! La période des semis d'intérieurs commence enfin! Au Québec, les semis d'intérieurs se font entre le début du mois de mars et la fin du mois d'avril. Toute fois, il y a des exceptions à toute règle. Par exemple, pour les semis (et non bulbe) d'oignons, de poireaux et d’échalotes, celle-ci se fait bien avant, il est recommandé de les semer au début ou à la mi-février. Toute fois, les cucurbitacées qui est la famille des concombres, des melons, des courges et des citrouilles se plante habituellement à la mi-mai ses semis se font plus tardivement, car leurs systèmes racinaires est très fragile et doivent être planté au jardin avant que celui-ci soit trop développer. Ils sont aussi très fragiles au gel et demandent un repiquage plus tardif au potager ou une protection supplémentaire. Il ne faut pas se le cacher notre climat nordique rend les semis intérieurs indispensables.

Pour réussir ses semis, il y a quelques règles de base à respecter.

 

Les pots et contenants 

Il n'est pas nécessaire d'avoir des contenants expressément conçu pour les semis. Vous trouverez tous ce dont vous avez besoin dans votre bac à recyclage. Vous pouvez récupérer comme ma belle-mère Johanne (que j'adore hihihi), de vieux pot de yogourt ou des caissettes de champignons. Les contenants les pâtisseries (j’adore ceux du Costco), les mélanges de salade préfaite (style attitude) ou bien même les contenants de poulet rôti font d’excellentes mini-serres pour commencer vos semis.
 

Prenez note qu’il est important de faire des trous au fond de vos contenants recyclé pour favoriser l'écoulement de l’excédant d’arrosage. Pour ma part, j'empile les contenants ensemble et je fais quelques trous au fond avec une perceuse et une mèche, rapide, sécuritaire et efficace.
 

Pour ma part, j'aime particulièrement recycler mes anciens pots ou caissettes de vivaces, d'annuelles ou de fines herbes acheter en Centre-jardin. Je les récupère année après année. Si comme moi vous réutilisez vos contenants n’oubliez pas de les laver avant la réutilisation afin d’enlever non pas seulement des saletés, mais aussi détruire tout microbe et spore de champignon nuisible

Comment faire!

Cette étape est fort simple, en règle générale une solution d'eau et de savon à vaisselle est suffisant. Si toute fois, les cernes blancs persistent particulièrement chez les pots de terre cuite.

« Faites tremper vos pots dans une solution d’une partie de vinaigre blanc, de 4 ou 5 parties d’eau et de 1 bouchon de savon à vaisselle pendant au moins 1 heure avant de les nettoyez. Après, frottez avec linge humide ou une petite brosse et les taches devraient disparaître sans trop d’effort. Si le pot est très croûté de taches de calcaire, un trempage de 24 heures peut être nécessaire. » - Le Jardinier Paresseux 

ATTENTION! Lorsque vous récupérez des contenants de plastique non alimentaire, prenez garde au type de plastique, seuls les numéros 2, 4 et 5 sont recommandés pour des usages alimentaires.

**À ÉVITER**

 

Évitez les contenants de cartons ou en fibres. Ces pots doivent être rachetés année après année et ils sont relativement dispendieux. La fabrication mais surtout le transport de ces contenants est loin d’être écologique et il favorise la surconsommation. De plus, les pots en carton, en papier journal ou même en rouleaux de papier de toilette sont aussi à proscrire. Ils favorisent un excédent d’humidité ce qui favorise la prolifération de mauvaises bactéries, des pourritures et des champignons pouvant nuire à vos semis en favorisant certaines maladies telles que la fonte des semis.

L'éclairage

 

Les semis ont besoin de 14 à 18 heures de luminosité par jour. Lors que la luminosité naturelle est insuffisante, l'achat de fluorescent (néon) expressément conçu pour les plantes est fortement recommandé .  Il existe aussi d'autres alternatives comme les fluo-compacts pour plant, la lumière à LED ou la lampe au sodium, mais celle-ci sont beaucoup plus dispendieuses.

 

ATTENTION au rebord de fenêtre, la température peut descendre considérablement et tuer vos semis.


 

La température

 

La chaleur est un facteur essentiel pour la germination de vos semis. La plupart des graines demandent une température entre 21°C et 24°C afin d'avoir une bonne germination. Toute fois, les tomates, le poivron et l'aubergine demandent une température plus élevée soit entre 25°C et 30°C. Lorsque vos plants sont enfin levés des températures de 18°C le jour et 15°C la nuit sont suffisants.

 

Si la température intérieure de votre maison n'est pas suffisante, il n'est pas nécessaire d'augmenter le chauffage. L'achat et l'utilisation de tapis chauffant est possibles sous vos pots de semis. Le tapis chauffant pour semis réchauffera la zone d’enracinement et favorisera la germination ainsi que la croissance du système racinaire. Toute fois ceux-ci sont très onéreux et selon mon expérience aucunement nécessaire.
 

Le terreau

 

Le choix du terreau est essentiel. Il devra apporter à la semence tout ce dont elle aura besoin pour la germination et par la suite,  il favorisera l'enracinement de la jeune plantule. Un substrat sain, poreux et léger à base de mousse de tourne et de vermiculite est préférable. Le terreau doit être fin sans morceaux d'écorces ou fragments de bois. En centre jardin vous trouverez de très bons terreaux pour semis, ceux-ci sont plus dispendieux qu'un terreau conventionnel, mais la quantité utilisée est moindre. 

Le taux d'humidité

 

Un taux d'humidité élevé est essentiel, mais sans trop. Un substrat trop saturé d'eau favorise la prolifération des champignons, des pourritures ainsi que la fonte des semis.

Si vous utilisez des mini serre à semis, il est important de retirer le couvercle dès l'apparition de la plantule.

Pour faire vos semis​

Faire vos semis - Étape par Étape

© 2016 par Un Jardin pour la vie. Créé avec Wix.com