Fraisier

Fragaria

Au Québec, les fraises sont à priori l'un des petits fruits les plus connus et déguster. Son savoureux goût sucré est une hymne à l'été pour nos papilles. Sa culture est à la porter de tous. Contrairement aux autres fruitiers qui sont habituellement des arbres ou des arbustes demandant passablement d'espace, le fraisier est une petite plante vivace facilement cultivable. Que ce soit en pot, en jardinière ou en pleine terre, le fraisier demande peu d'espace. Peu importe la méthode de culturales que vous choisirez, vous aurez besoin de beaucoup de soleil et un peu d'amour afin d'avoir ses petits fruits délectables.
 

Le   sol  

Les fraisiers poussent dans la plupart des terres à jardin, ils nécessitent une terre peu acide (pH 6,2 à 6,8). Toutefois, pour obtenir de meilleurs résultats, il est préférable d'avoir un loam sableux, bien drainé et riche en matière organique (compost). Il est conseillé de bêcher avant la plantation afin de l'ameublir le sol et d'y incorporer un bon compost. Un bon apport en matière organique (compost) dans le sol est essentiel. Elle améliore le mouvement de l'air et de l'eau dans le sol et favorise la croissance d'insecte et micro-organismes utile. Elle fournit aussi les nutriments nécessaires à la bonne croissance de la plante et augmente la capacité de rétention d'eau du sol.

 

Un bon drainage du sol est primordial, car les racines du fraisier ne poussent pas convenablement dans un sol trop humide et finissent pas pourrir. Si votre sol est mal drainé, il est préférable de faire sa culture sur billons, c'est-à-dire des rangs surélevés ou petites buttes.

Pour une culture en jardinières ou en pots, il suffit d'un bon terreau et d'une poignée de compost.
 

La plantation

 

Avant de planter, il est fortement recommandé de bien désherber. Comme le fraisier est de petite taille, ils seront rapidement dominés par les mauvaises herbes.

 

Lors de la plantation, il est important de veiller à ne pas enfuir le collet du jeune plant. Car s'il est trop enfoncé, cette couronne risque de pourrir. Toutefois, si elle dépasse trop du sol, le plant se desséchera.

Il est recommandé d’appliquer une généreuse couche de paillis, de BRF ou aigrette de pin après la plantation. De cette façon, le niveau d'humidité restera constant, et cela évitera une recrudescence des mauvaises herbes. De plus, les fruits reposeront sur le paillis plutôt que sur la terre nue, ils seront alors plus propres et moins touchés par les insectes.


 

Ennemi et compagnonnage

 

L’ennemi numéro 1 des plants de fraisiers est l'oiseau. Tout comme nous, ils raffolent de ses petits fruits sucrés, juteux et sont fortement attirés par la couleur rouge du fruit. Utilisation de filet au-dessus de vos plants est possible, toutefois la méthode la plus simple est de jouer à cache-cache. La plantation de fraisier en colonie attirera inévitablement les oiseaux. Toutefois, si vous les plantez ici et là vos fraisiers dans votre potager les oiseaux ne réussiront pas à les trouver. Ils font un parfait compagnonnage avec l'ail, le cerfeuil, la ciboulette, l'épinard, la fève, le haricot, la laitue, l'oignon, le poireau et le radis. Cependant, éviter de le planter avec le chou, le chou de Bruxelles ou le chou-fleur.

 

Par Marie-Pier Dumas, Horticultrice amateur

Mise à jour : 4 mars 2016

Information

Famille : Rosaceae

Type : Plante vivace comestible

 

Hauteur : 15 - 40 cm  (6'' – 15'')

Largeur : N/D

Espacement : 40 - 50 cm (15'' - 20'')

 

Exposition : Soleil

Zone de rusticité : 2 – 3 (-40)

Sol : Riche en humus, bien drainé

pH : 6 à 7

 

Floraison : Juin - Octobre

Récolte : Juin - Octobre selon le cultivar 

Origine : À l’état sauvage en Amérique et en Asie, ainsi que dans les zones sub-montagneuses d’Europe occidentale.

Source : 

  • RICKETSON, C. L. Fraisiers pour jardins privés, Institut de recherches horticoles de l'Ontario, Avril 2004

  • HODGSON, Larry. Ah, les fraises, Le Soleil, 30 juin 2012

  • FERLAND, Chantale, Les fraises – quelques conseils pour croquer de beaux fruits!, CRAAQ, 25 septembre 2014

© 2016 par Un Jardin pour la vie. Créé avec Wix.com