Sureau du Canada

Sambucus canadensis L. 

Le sureau du Canada où de son nom latin Sambucus canadensis L. est une plante rustique de l'est de l'Amérique du Nord. On le retrouve du sud du Québec jusque dans les états du sud des États-Unis (Floride et du Texas). Principalement utilisé en ornementation pour sa magnifique floraison en juin et juillet. Le sureau est aussi utilisé à des fins commerciales pour la production de sa baie qui est comestible.


 

Ses fruits sont riches en antioxydants et on des propriétés antiviraux. Selon la Flore laurentienne de Frère Marie-Victorin, son écorce interne et sa racine fraîche passent pour des purgatifs actifs. À haute dose, les fleurs produisent, des nausées et de la diarrhée. On lui reconnaît des capacités à stimuler le système immunitaire. Durant plusieurs siècles le vin de baies de sureau a été utilisé contre le rhume et la grippe. La tisane de baies de sureau permet le soulagement de la toux et de la congestion des sinus et réduirait l'enflure associée aux maux de gorge. Il est important de faire attention, car les feuilles fraîches sont riches en acide cyanhydrique ce qui les rend toxiques à fortes doses.


 

Les feuilles fraîches peuvent être toxiques à fortes doses, car elles sont riches en acide cyanhydrique. Toute fois selon la Filière des plantes médicinales biologiques du Québec, les feuilles fraîches peuvent être utilisées en cataplasme pour apaiser les contusions et les brûlures. Grâce à leurs propriétés astringentes, elles seraient utilisées dans des nettoyants pour la peau destinée à améliorer le teint et à réduire l’eczéma, l’acné et le psoriasis. Les feuilles et les fleurs seraient couramment utilisées comme ingrédients dans des onguents contre les brûlures, les enflures, les coupures et les écorchures.


 

Toujours selon la Filière, le sureau s’adapte bien à diverses conditions de sol, mais il préfère les loams humides, bien drainés et fertiles qui favorisent son développement végétatif. Le pH optimal du sol varie entre 5,5 et 6,0 mais la plante tolère un pH jusqu’à 7,5. La plantation doit être située en plein soleil et bénéficier d’une bonne circulation d’air afin de réduire les problèmes de maladies et d’insectes, ainsi que les risques de gels létaux à l’automne. La vernalisation est nécessaire pour assurer le cycle reproductif de la plante qui tolère des températures variant entre - 40°C et 38°C.

 

Marie-Pier Dumas, Horticultrice amateure

Dernière mise à jour: 3 mars 2016

 

Information

Source : 

  • LE SUREAU DU CANADA - Guide de production sous régie biologique, Filière des plantes médicinales biologiques du Québec, 2009 

© 2016 par Un Jardin pour la vie. Créé avec Wix.com